Recherche par images des produits en vente - Plan de la boutique
Baies serveur, baies de brassage, coffrets 19 pouces

Accessoires pour baies et coffrets 19

Accessoires pour coffrets 10 pouces

Cablage, cordons, goulotte

Distribution

Fibre optique, tiroirs optiques, trunk optique, jarretierres

Switches Cisco, Switches PRO, Onduleurs

Outils, Pinces, Visserie ,Testeur

Panier
Qté
Description

Pourquoi la fibre optique ?

La longueur d’une liaison informatique en câble cuivre Ethernet est limitée à un maximum théorique de 100 mètres. En réalité, et dans la pratique, il n'est pas rare de rencontrer des difficultés à partir de 85 mètres (perturbations, interférences, ralentissements, ...).
Cette situation engendre des contraintes pour relier deux bâtiments distants par exemple. il devient de ce fait rapidement indispensable de relier les équipements par une fibre optique. En effet un faisceau optique peut atteindre une distance jusqu’à 120 Km. De plus ce type de liaison est insensible aux perturbations électromagnétiques et aux interférences, un avantage supplémentaire par rapport au câblage cuivre. Le débit bien plus important est aussi un des avantages du lien optique.

Comment ça marche ?

Les données électriques sont converties en impulsions lumineuses par un Module optique qui les envoie dans un brin de fibre sur une distance pouvant aller jusqu'à 120 Km, voire même plus pour certaines liaisons spécialisées.
De l'autre côté un autre Module optique reçois ces impulsions lumineuses et les convertit en impulsions électriques.

Il faut donc deux brins optiques pour établir une liaison entre deux points. Il existe toutefois une exception. En effet les technologies récentes permettent une liaison Bidirectionnelle sur un seul brin de fibre. Cette possibilité sera évoquée un peu plus bas sur cette page.
  
Les modules optiques sont donc presque toujours dotés d'un connecteur pouvant accueillir une connexion de deux brins optiques, cette connexion est donc de type Duplex.

Jusqu'à quelle distance ?

Jusqu'à 120 kilomètres en fonction du Module optique et du type de fibre choisi !

Pour l'établissement d'une liaison optique il faut que le type de fibre soit adapté à la distance séparant les deux points. Pour cela il existe deux choix: Multimode et Monomode, chacune ayant ses applications spécifiques.

La fibre multimode : appelée ainsi car la lumière peut se propager en suivant plusieurs trajet (modes) à l’intérieur du cœur. Elle est adaptée pour des liaisons jusqu'à 550 mètres et est tout à fait adaptée pour une liaison entre différents bâtiments peu éloignés avec un débit de 1 Gbits. Il existe plusieurs types de fibre Multimode dont vous trouverez la description dans le tableau ci dessous.
La fibre monomode : la lumière emprunte un seul trajet à l’intérieur du cœur de la fibre, elle n’est pas déformée, le débit en est bien plus important et le lien optique peut atteindre plusieurs dizaines de kilomètres avec une réactivité accrue. Ce type de lien optique est utilisé pour relier des bâtiments éloignés comme les campus, les bâtiments de grandes sociétés, les infrastructures de transport, ... On l'utilise aussi fréquemment quand un débit plus important et nécessaire.
 

La seconde chose indispensable pour un lien en fibre optique est le choix du Module optique.

C'est sa "puissance" en émission et sa sensibilité en réception qui sont déterminants ainsi que la longueur d'onde, exprimée en nanomètres (nm) . Deux grandes familles se distinguent: les modules pour fibre monomode et ceux pour fibres multimode.

Monomode ou Multimode ?

C'est le couple distance-débit, ou optimisation des fibres optiques à disposition, qui fixera votre choix.  Un lien multimode sera forcément plus court et aura un débit en principe inférieur à une liaison monomode.
Dans le cas d'une installation neuve privilégiez la pose d'une fibre monomode qui vous assurera un débit plus important, et de ce fait, un confort de travail accru.
D'autre part, la fibre optique monomode seule permet de communiquer sur un seul brin (une seule fibre ou fo simplex) dans les 2 sens (RX - Reception, et TX - Transmission) grâce à des SFP (ou modules Mini-Gbics) bi-directionnels

Si il s'agit d'étendre votre réseau informatique en utilisant une liaison optique existante il vous faudra identifier le matériel déjà en place.

Si les connecteurs du tiroir fibre existant sont beiges c'est en principe de la fibre multimode, si ils sont bleus il s'agira probablement de fibre monomode et si ils sont verts c'est également de la fibre monomode mais les connecteurs sont de type APC (Attention les connecteurs classiques UPC, ne sont pas compatibles avec les connecteurs APC).
Si la jarretière optique est orange il s'agit le plus souvent de fibre multimode OM1 ou OM2, si elle est violette ou turquoise (couleur appelée aussi "aqua") il s'agit de fibre multimode OM3 ou OM4, et enfin si elle est jaune il s'agit de fibre monomode.
Important : les fibres optiques OM2, OM3, OM4 et OM5, qui sont de diamètres identiques (50/125) sont compatibles entre elles ert peuvent être couplées (le débit sera limité à la moins bonne qualité de fibre dans le lien composé), mais pas avec l'OM1 qui possède un diamètre différent qui lui est propre (62.5/125). OM5 étant à ce jour la qualité de fibre optique la meilleure en multimode.


Comment est composée une liaison optique entre deux points ?
Cas d'une liaison entre deux armoires informatiques:

- Départ de l'armoire A dotée d'un switch muni d'un connecteur fibre ou d'un emplacement pour insérer un module optique au format SFP Mini-GBIC. Si ce module optique n'existe pas il faut en faire l'acquisition.
- Sur ce module est connectée (en général au format LC) une jarretière optique qui va jusqu'au tiroir fibre coté extérieur. Elle est connectée en face avant sur un coupleur de traversée, plusieurs formats de coupleurs existent.
- A l'intérieur du tiroir fibre connexion des brins (2 brins par liaison) d'un câble optique multibrins preconnectorisé via le même coupleur de traversée.
- Ce câble optique (aussi appelé trunk optique) est relié à l'armoire B en passant par les goulottes, faux plafonds, cloisons, galeries et chemins de câbles dans vos locaux.
- Dans cette armoire B nous retrouvons un tiroir fibre, le coupleur de traversée, la jarretière optique, le module optique et le switch dans l'ordre inverse.

Cas d'une liaison entre une armoire informatique et un point d'utilisation isolé:

- Départ de l'armoire A dotée d'un switch muni d'un connecteur fibre ou d'un emplacement pour insérer un module optique au format SFP Mini-GBIC. Si ce module optique n'existe pas il en faire l'acquisition.
- Sur ce module est connectée (en général au format LC) une jarretière optique qui va jusqu'au tiroir fibre coté extérieur. Elle est connectée en face avant sur un coupleur de traversée, plusieurs formats de coupleurs existent.
- A l'intérieur du tiroir fibre connexion des brins (2 brins par liaison) d'un câble optique preconnectorisé via le même coupleur de traversée.
- Ce câble optique (aussi appelé trunk optique) est relié au point d'utilisation en passant par les goulottes, faux plafonds, cloisons, galeries et chemins de câbles dans vos locaux.
- A l'extrémité de ce câble optique il convient d'installer un convertisseur de média muni d'un module optique au format SFP MiniGBIC. Ce module SFP reçois la connexion venant du câble optique.
- En sortie du convertisseur de média est connecté un câble RJ45 qui va directement sur la carte réseau du point d'utilisation.

Entrez ci dessus votre recherche sur le site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.